»Ce qui est demandé aux victimes, c’est de pardonner pour qu’on tourne la page; surtout faire en sorte que nous ne revivions pas ce que nous avons déjà vécue. Le souhait de la Ministre Mariatou Koné, c’est d’avoir zéro mort, zéro blessé , zéro dommage matériels; en 2020. Les personnes qui peuvent véhiculer ce message de la Ministre, c’est bien les personnes qui savent ce que c’est que la douleur après une crise. Il faut que nous fassions tout pour que nous nous retrouvions le 15 novembre 2020 pour célébrer ensemble la Journée Nationale de la Paix; comme l’a affirmé la Ministre lors de la journée précédente ».

Propos du Chef de Cabinet, le professeur N’Guessan Kouamé représentant la Ministre Mariatou Koné à la clôture de l’Atelier portant sur l’implication des associations des victimes des crises survenues et des associations de femmes dans les efforts de renforcement de la Cohésion sociale et de construction d’un climat électoral apaisé. Un atelier de 48 heures, qui s’est tenu à Dabou avec la participations des responsables d’association de victimes venus de tout le pays pour prendre toute leur place dans la consolidation de la paix et pour un climat électoral apaisé en 2020.