Qui, mieux qu’une victime de guerre pour prêcher la paix et la cohésion en année électorale ?

C’est l’objectif visé par un atelier portant sur le renforcement des capacités des associations de victimes et organisations non gouvernementales œuvrant pour le bien-être des victimes.
Thème retenu : Implication des associations de victimes des crises survenues et des associations de femmes dans les efforts de renforcement de la cohésion sociale et de construction d’un climat électoral apaisé en 2020.

A l’initiative du Programme National de Cohésion Sociale, l’atelier a été ouvert ce mardi 21 janvier 2019, à Dabou, par le Directeur de Cabinet Aboulaye Bamba, représentant la Ministre Mariatou Koné.

Pendant 48 heures, les apprenants vont être outillés à la gestion et à la prévention des conflits, à la promotion du vivre ensemble et de la paix, surtout au respect des institutions de la République.

La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence du secrétaire général de la préfecture de Dabou, Yapi Claude Ogou.