Djadou Koua Francois, chef du village de Kangandissou dans le département de Bongouanou et Yohoro epse Kallet Clémentine, présidente de l’association  des femmes de la sous-préfecture de Gagnoa sont respectivement les deuxième et troisième meilleurs artisans de paix et de cohésion sociale de l’édition 2019, du prix national d’ excellence.

Ils ont reçu leurs prix des mains du Professeur Mariatou Koné, Ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la lutte contre la Pauvreté le jeudi 27 février au cours d’une cérémonie organisée à son cabinet.

Ce prix initié par le Gouvernement ivoirien vise à distinguer des personnes physiques et morales identifiées comme excellentes dans leurs différents domaines d’activités.

Ainsi, ces deux lauréats sont récompensés comme Seydou Camara premier meilleur artisan de paix et de cohésion sociale pour l’année 2019, pour leurs actions en matière de paix et de cohésion sociale.

Visiblement émue, la présidente de l’association des femmes de Gagnoa qui n’en revenait toujours pas d’avoir été retenue, promet redoubler d’ardeur sur le terrain. Le Chef de Kangandissou, a ,  pour sa part traduit toute sa reconnaissance au Chef de l’Etat, son Excellence Allassane Ouattara pour sa politique du vivre ensemble.

La Ministre Mariatou Koné  a saisi cette opportunité pour appeler à nouveau les ivoiriens à ouvrer pour  des élections apaisées et sans violence. « Je voudrais lancer un appel à tous les ivoiriens. Nous sommes en année électorale. La paix est un bien précieux. Personne ne veut revivre ce que nous avons vécu en 2010. N’entretenons pas la haine, n’entretenons pas la rancœur. » A-t-elle plaidé.

Et d’insister : « Cultivons la paix et cela doit être visible dans nos comportements au quotidien. Nous devons faire en sorte que l’élection présidentielle de 2020 se déroule sans violence, sans morts, sans blessés, sans aucun pillage. Au soir de l’élection de 2020 que ce soit la démocratie qui triomphe en Côte d’Ivoire ».